• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un voyage en France très attendu

Un voyage en France très attendu - Jessica Breeze

Mon arrière-grand-père, qui habitait Montréal, s’est expatrié dans le Nord de la France, le Perche, et avec lui une partie de la famille. À cette époque-là, bien d’autres l’ont suivi. Ayant donc des racines françaises, depuis mon adolescence, je souhaitais me rendre dans ce pays.

Bien sûr, la distance est un gros obstacle, et avec elle, les finances aussi. Cependant, c’est un rêve mûrement réfléchi et travaillé. Je souhaite depuis longtemps visiter la France, et retrouver cette partie de ma famille que je ne vois que très rarement. Certains cousins français ne connaissent pas du tout la branche canadienne de notre famille.

Pour rendre réalisable ce voyage long et coûteux, il m’a fallu le planifier à l’avance. Je savais que sur place, je serais bien accueillie, même nourrie et logée. Les frais en France seraient donc réduits au minimum. Cependant, je voulais en profiter pour visiter plusieurs régions, ainsi que Paris ! Il fallait donc que je prévois beaucoup de déplacements sur place. Paris, Bordeaux, Lyon, Nice et Saint-Tropez sont les villes que je ne voudrais pas manquer. Alors pour pouvoir donner vie à mon rêve, j’ai fait appel à un planificateur financier que ma mère connaissait. Il m’a aidé à prévoir les moindres coûts de ce projet. Depuis que je travaille, je mets de l’argent de côté sur un compte spécial. Et l’année prochaine, si les tarifs aériens restent stables, je pense que ce sera enfin réalisable.

Les vacances sont donc restées pour moi, toujours familiales, car je donne depuis longtemps, la priorité à mon rêve ! Tous les membres de ma famille sont au courant, et tous me soutiennent et m’encouragent. Cette année, je prends un minimum de congés, je veux pouvoir les cumuler avec ceux de l’année prochaine, et disposer d’un maximum de temps pour aller là-bas, et voir tout le monde. Mon rêve est proche de pouvoir se réaliser.

Le planificateur financier avait prévu que je pourrais faire ce voyage en 2018, mais j’ai réussi à gagner une année sur le programme que nous avions fixé. C’est une grande joie pour moi, même si cela m’a demandé de nombreux sacrifices. Le plus difficile, maintenant, sera l’attente du départ, mais je crois que l’organisation des préparatifs de voyage me prendra aussi du temps, et me permettra de patienter. Les formalités à accomplir à l’ambassade de France devraient aussi me demander de l’énergie. Je suis dans la dernière ligne droite avant que mon rêve ne devienne réalité !

 

The author:

author